Menu
Home
News
Portrait
Voyages
Photos
Planification
Tables du monde
Liens
Contact


Direction le Québec
Ecrit par Stéphane   
27-08-2011

En balade en familleLes dernières news ne sont plus très fraiches, c'est le moins que l'on puisse dire. Pour ma défense, il faut savoir que publier sur le site n'est de loin pas la dernière chose qui a été mise entre parenthèses depuis la naissance de Malick. Mais il grandit, devient tous les jours un peu plus autonome et ce soir, j'ai envie de taper quelques lignes, de renouer un peu avec le plaisir d'écrire. Et puis, il s'en est passé des choses en plus d'une année et demi: des vacances et des voyages dont je ne vous ai rien dit (encore) qui font que notre petit homme a déjà mis les pieds dans 6 pays. Ce n'est pas si mal pour moins de deux ans! Et puis, il faut qu'il s'habitue car c'est loin d'être fini, et les rêves et projets ont déjà recommencé à "hanter" nos nuits....

Lire la suite...
Here comes the most beautiful baby in the world
Ecrit par Stéphane   
13-12-2009

Ok, I'm sure you've heard it before. But it's true, he truely is beautiful! He was born friday December 11th at 9h12, weighting a mere 2'770g for 47cm. Here are a few pictures, with more to come. But for now, I have to go to the hospital to see my family....

I also added some more pictures here

Le nord du Pérou
Ecrit par Stéphane   
02-08-2008

Les murs en adobe de Chan ChanNotre course vers le nord nous fait passer par la capitale. Mais nous nous réservons la visite de Lima pour la fin de notre voyage et sautons un bus de nuit à destination de Trujillo. A l’heure de l’embarquement, nous pourrions presque croire que c’est en avion que nous allons voyager. Enregistrement des bagages, puis contrôle aux rayons X de ce que nous emmenons « en cabine », c’est plutôt surprenant. Le soleil vient de se lever lorsque nous arrivons à Trujillo et la ville dort toujours. Malgré un voyage très confortable, nous ne pétons pas le feu et cette première journée est plutôt tranquille. Un repos bienvenu, puisque bien des visites nous attendent.

Lire la suite...
Suisse, Zwitserland
Ecrit par Antoinette   
30-06-2008

Na 6 maanden in Zuid-Amerika, een week in Madrid, twee weken in Nederland zit ik nu in Zwitserland. Cossonay wel te verstaan, een klein gehuchtje vlakbij Lausanne en Geneve.

Ik loop hier nu zo'n maandje rond en het begint nu pas goed door te dringen dat ik hier dus ga wonen. Beter gezegt eigenlijk al een beetje woon. Wat inhoudt dat ik frans aan het leren ben, kaas uit het vuistje eet, chips op tafel zet als we gaan BBQ-en en mijn eerste familie reunie heb overleefd.

Ook zijn we hard bezig met het vinden van een baan, wat in mijn geval niet gemakkelijk is, omdat ik de taal nog niet geheel vloeiend spreek ( natuurlijk al wel bijna, ahumm) en het is ook nog eens bijna vakantie tijd, we hebben nog niks gevonden. Maar vol goede moed maak ik meer sollicitatie brieven dan ooit in mijn leven en ga ik het internet op om te zoeken.

De rest van de tijd onderzoek ik mijn creative kant (goh, wat zullen jullie toch mooie dingen krijgen) en kletsen de kindjes van Tania de oren van mijn kop in de veronderstelling dat ik het allemaal wel begrijp. De site blijft zeker in gebruik, maar zeker minder dan op reis... Maar wellicht toch nog de moeite waard om zo nu en dan te kijken of er nog wat geschreven is of dat er wat foto's zijn neergezet.

Le bout de la route? La fin? Pour le moment, en tout cas. Comme toute bonne chose, mon périple s'est finalement terminé. Et dire que tout avait commencé il y a de cela quelques 25 mois, en avril 2006, avec l'intention de traverser l'Asie en une année. L'adage de Nicolas Bouvier s'est complétement réalisé, et c'est bel et bien le voyage qui m'a fait, et non l'inverse. Que de paysages, que d'aventures et de personnes rencontrées, la plus importante sur un bateau quelque part sur le Mékong. Quelles étaient les chances? De telles rencontres renouvellent ma foi dans une destinée.

Mais que me reserve-t-elle, cette destinée? Pour l'instant, c'est un retour à une vie que la plupart d'entre vous qualifie de normale. Un métro-boulot-dodo qui me fait peur et que je ferais tout pour éviter. S'il est des choses que je retiendrai de ces deux dernières années, c'est bien qu'il faut absolument vivre ses rêves et ne pas laisser le système guider vos choix. Même pour ceux qui croyent à la réincarnation, nous avons tous le devoir de vivre cette vie au maximum, de profiter de nos familles, de nos amis, de notre planète, de la chérir avant qu'il ne soit trop tard. Je me rends bien compte en ce moment que vous me voyez devenu un rêveur, que vous ne pourriez jamais faire ce que je viens de faire. Peut-être, si tel n'est pas votre rêve. Mais cessez de vous mettre des barrières, des interdits, et foncez. Pour ma part, le voyage reste un objectif à part entière, et je repartirai. Certainement pas aussi longtemps, mais ma compréhension de notre monde et des autres passe par là. Je crois même qu'un séjour chez "ceux qui nous font peur" devrait être obligatoire, et permettrait aux peuples de mieux se comprendre. Utopique, je le conçois bien.

Mais pour le moment, il s'agit de gagner à nouveau de l'argent, c'est-à-dire trouver du boulot. Durant toutes ces heures de voyage, j'ai également eu le temps de réfléchir à ma situation, et un changement de direction est recherché. L'écriture me plait toujours autant, la photographie aussi. Ajoutons à cela le contact, et j'aurais trouvé mon boulot de rêve. Si vous savez où le trouver, laissez-moi un mot. Je voudrais juste terminer en vous remerciant de votre fidélité. Vos messages, vos commentaires m'ont touché. Le site ne meure pas avec la fin du voyage. Une fin que je ne vous ai pas encore racontée, mais qui est en court de préparation. Et par la suite, nous continuerons à publier de temps à autre. D'ici là, à tous un bon été et à bientôt.

Nazca
Ecrit par Stéphane   
26-05-2008
Tourisme à la chaine

Enfin le plancher des vaches...- Maverick à tour de contrôle pour passage rapide.

- Négatif Ghost Rider, y a du monde dans la boucle.

Et comme dans le film, Maverick n'écoute que dalle! Bon d'accord, nous ne sommes pas à bord d'un Tomcat et cela va un peu moins vite. Mais notre pilote tire au moins le même genre de virage, qui donnent envie à votre estomac de se faire la malle par la porte du rez-de-chaussée! Il est gentil, il le fait pour nous, pour nous permettre d'admirer les incroyables lignes de Nazca. Douze figures gigantesques, d'une taille allant de 35 à 280 mètres de long, et 24 virages serrés, de manière à ce que chacun des cinq passagers puisse les voir parfaitement. Le singe, le colibri, l'araignée pour ne nommer que celles qui m'ont le plus impressionné, pour 45 minutes de vol. Moins de deux heures après être descendu du bus de nuit et avoir ingurgité un léger déjeuner, c'est un peu violent! Quand Pete Mitchell pose finalement sa machine – parfaitement d'ailleurs – je ne suis pas mécontent d'en descendre et de laisser mes organes reprendre leur place originale.

Lire la suite...
Voordat je het weet!
Ecrit par Antoinette   
17-05-2008
Van alle tekenen die er zijn krijgen wij er viertien te zien. Vanochtend om 07.00 aangekomen en zo´n twee uurtjes later zitten we al in een 6-persoonsvliegtuigje om over de Nasca Lines te vliegen. Het is zo snel gegaan dat ik het zelf amper kan bijbenen, maar terwijl we van de grond afkomen geeft mijn rond draaiende maag aan dat het toch echt waar is. Om iedereen een goed zicht te geven vliegt de piloot bij elk figuur op 45 graden door de lucht en dat beide kanten op. Het is echt super om al de figuren volledig te zien, maar ik ben ook wel een beetje blij dat we na zo´n 40 minuten weer landen. Van al dat schuin vliegen gaan je organen namelijk flink van door de war, dus met een Inka Cola in de hand proberen we alle indrukken te verwerken en geven we onze lichaam wat welverdiende rust.
Lire la suite...
Position actuelle

Cossonay, Suisse


En ligne
Il y a actuellement 3 invités en ligne
Tout frais
Syndicate
   Home